mercredi 29 mars 2017

Déboires photographiques + mes sources d'inspiration


Si je reçus mon premier reflex pour mes seize ans (mon premier appareil photo tout court au demeurant, que j'utilise encore à ce jour), je me mis sérieusement à la photographie il y a seulement une petite année. Apprendre les prémices d'un monde fantastique que je ne connaissais guère, un univers peuplé de règles des tiers à apprivoiser, de bokeh et autres "cailloux". Si je soupçonne Instagram et les jolis blogs d'être à l'origine de ce regain d'enthousiasme, le fait est que j'avais en moi cette petite graine depuis plusieurs années. Reste à affûter le regard, former l'œil, tel les muscles souples d'un athlète. Si les premiers progrès sont souvent fulgurants, la suite peut être quelque peu frustrante devant l'échec. En cas de doute, ne jamais oublier que tout artiste est passé par là !

Pleine de velléité à la pensée de tous les champs photographiques qui allaient s'ouvrir à moi, je décidai de m'offrir un trépied. Pas vraiment sur un coup de tête, y pensant depuis un moment et épluchant au passage tout ce que je pouvais trouver sur le sujet pour bien le choisir. Naïvement je pensais qu'il serait facile de l'utiliser, voire, qu'il ferait tout le travail (ahah, la bonne blague ! Vous avez déjà vu un trépied prendre des photos à votre place vous ?). J'ai eu beau pester contre lui, trépigner d'impatience, tempêter (et puis me traiter de nullos aussi, mais ça c'était pas obligé)(Parce que petit 1, ça ne résout pas le problème, petit 2 ça énerve encore plus), impossible de faire la mise au point là où je le voulais. Bon. Finalement j'en revenais toujours au même point, celui de la facilité : "Chériiii, tu m'aides à prendre des photos steupléé ?", avec regard résigné du monsieur sus-mentionné.

je me rends compte que la photo a pris une place importante dans ma vie, jusqu'à l'intégrer totalement dans mon quotidien. Je me suis mise à voir la vie, ma vie, dans le prisme d'un appareil photo. Les couleurs, le cadrage, les petits détails..., chaque facette de mon environnement est passée au crible de ma lunette pour y trouver sa place précise dans le cadre. Même si c'est assez déroutant au début, ça a le mérite de nous faire prendre conscience de la beauté qui nous entoure, du moindre petit détail.


♥ Où je puise mon inspiration ♥

Je suis très peu touchée par les photos studio trop travaillées, chargées ou mises en scène à outrance, leur préférant de loin le charme de clichés plus naturels et à la composition épurée. La Toile est pleine de personnes aussi talentueuses qu'inspirantes, et je vous livre ici mes principales sources lorsqu'il s'agit d'aller chercher l'inspiration. Il ne s'agit pas de copier trait pour trait le travail d'autrui, mais simplement de s'en inspirer afin de définir ce qui nous touche, ou bien de retrouver l'envie quand elle s'éloigne un peu trop. Comme le disait mon prof de Lettres préféré, "Le loup mange de l'agneau mais fait du loup".

  • La douce Céline du blog Les Mots Ailés, dont les photos toutes douces et lumineuses sont ma première source d'inspiration. J'aime énormément son univers, qui met en lumière (tiens, tiens, photographie : littéralement écrire la lumière) les petits bonheurs du quotidien et rend la vie un peu plus extraordinaire.
  • Célie aka Miss Blemish, dont les articles sur ses questionnement photographiques me parlent tout particulièrement. J'aime aussi beaucoup l'univers qu'elle s'est créé autour de clichés de couleurs pastels et aux tons très blancs, presque effacés par moment.
  • Les jolies photos de la très talentueuse Caroline du Plus Bel Age, photographe de métier mais aussi rédactrice.
  • Instagram est également un très bel endroit numérique à explorer, le tout est de ne pas s'y noyer. Mon conseil : aller dans les abonnements des personnes que l'on suit et dont on admire le travail, il y a des chances de découvrir de nouveaux comptes à l'atmosphère similaire.

Quelques articles pour apprivoiser le sujet




J'espère que cet article vous aura été un peu utile, et surtout, un dernier conseil : ne vous découragez pas devant vos premiers résultats ! 

dimanche 5 mars 2017

La petite salade de fenouil à l'orange qui appelle le printemps.


Dites, vous aussi vous attendez le Printemps avec impatience ?

Je ne sais pas, c'est peut-être moi, mais je trouve l'hiver particulièrement long cette année. Remarquez, c'est sûrement la même chose tous les ans... Peut-être même que je vous ai écrit exactement la même chose l'année dernière, sur le blog. Mais à l'heure où je vous écris, le vent souffle à cent à l'heure sur fond de pluie torrentiel qui tape aux carreaux. Ce matin nous étions sûrement les deux seules âmes esseulées à s'être aventurées dehors, à braver le froid et la pluie tout en pestant contre les parapluies qui se retournent à chaque rafale, dans le seul but de ramener quelques légumes bio à la maison. Est-on fou, hein.

Le fenouil, je l'ai longtemps dédaigné vous savez : il a longtemps fait partie de mes légumes détestés, au même titre que le céleri ou les endives. Ceci étant, j'ai aussi cette aptitude bizarre -quoique assez utile- à prendre plaisir à manger un aliment que je n'apprécie pas, juste parce que je sais qu'il est bon pour la santé. Vous avez dit maso ? Peut-être bien, un tout petit peu...

Pour cette petite salade en revanche, je n'ai pas eu à me forcer, bien au contraire ! Avec son petit air de salade de fruits, je suis sûre qu'elle plaira même aux plus réfractaires du fenouil. Et puis, elle a quand même un petit goût de printemps, cette salade. Sa fraîcheur, ses couleurs vives, ce croquant sous la dent...


Salade de fenouil à l'orange


Pour 2 personnes :

- 1 fenouil moyen
- 1 bonne poignée de cranberries séchées
- 1 bonne poignée de noix de cajou
- 1 orange + son zeste
- le jus d'un 1/2 citron


Préparation :
  • Détailler le fenouil en petits morceaux
  • Prélever les zeste de l'orange, puis la peler à vif et la détailler en petits quartiers. Ajouter au fenouil
  • Ajouter les cranberries et les noix de cajou, puis le jus de citron et bien mélanger le tout
  • Laisser reposer au frais quelques heures avant de déguster, elle n'en sera que meilleure
Bon appétit !