jeudi 26 février 2015

10 faits sur moi que vous ne connaissez pas (encore)

J'aime beaucoup ce genre d'article, quand je lis un blog la curieuse qui est en moi est ravie d'en apprendre un peu plus sur la personne qui se cache derrière.
A l'instar d'Alice dernièrement , je me suis amusée à écrire 10 anecdotes sur ma petite personne (ben alors, elle se prend pour qui celle-là ?!). Et puis, je trouve que c'est un bon exercice pour apprendre à se connaître soi-même.

Alors voilà :

   1- Quand j'étais petite, je croyais que quand j'aurai lu tous les livres "jeunesse" qui existaient, je n'aurais plus rien à lire et ça m'angoissait terriblement. Je pensais que les livres d'adultes étaient mornes et ennuyeux, et qu'il me resterait bientôt plus que ça à lire.
Heureusement, je me suis rendue compte que quoiqu'il arrive, jamais je n'épuiserai le stock infini de bouquins et ça m'a enlevé un énorme poids sur le cœur.

   2- J'ai toujours aimé les bébés et longtemps, quand on me demandait ce que je voulais faire plus tard je répondais invariablement sage-femme. A mes copines, j'affirmais que j'aurai mon premier enfant à 19 ans (ça me paraissait super vieux à l'époque). 
Aujourd'hui j'ai 21 ans et je n'ai pas encore d'enfant, dieu merci ! 

   3- Avant j'étais assez timide et introvertie, du moins avec les inconnus. Je n'aimais pas non plus le téléphone, enfin quand c'est moi qui devais passer un appel. 
Avec le temps, tout ça a disparu.

   4- J'ai un tic bizarre : je compte tous les éléments géométriques qui croisent mon regard. Par exemple les barreaux d'un balcon, les carreaux de fenêtres, les lettres d'une affiche (en comptant les "blancs" à l'intérieur) ainsi que les différentes parties qui composent les panneaux de signalisation...etc. Sûrement mon côté Control freak.

   5- J'ai eu mon bac S mention Très Bien, et j'en suis très fière car j'avais travaillé énormément pour ça.

   6- Je suis devenue végéta*ienne alors que rien ne m'y prédisposait. Ni particulièrement amoureuse des animaux (même si je ne supporte pas qu'on les fasse souffrir), ni vraiment engagée pour l'environnement (mais ça c'était AVANT), j'étais en plus la seule dans mon entourage. 
Maintenant, j'ai le sentiment d'avoir pris la meilleure décision de ma vie.

   7- Je suis une couche-tôt et une lève-tôt. Je ne suis plus bonne à rien après 23h mais dès 7h du matin je serais prête à courir un marathon si on me le demandait. 
Ça agace mon copain, qui est tout le contraire.

   8- Les gens pensent souvent que je suis calme et réservée. En réalité, il n'y a pas plus bavarde et fofolle que moi quand je suis avec des personnes en qui j'ai totalement confiance.

   9- J'aime faire des trucs de vieille comme boire des tisanes, tricoter, aller au marché ou rester chez moi à lire un bon bouquin. Et puis, je n'aime pas trop les grosses soirées ni la junk food (berk). 
Une vraie grand-mère je vous dis ! :-p

   10- Mon chiffre porte-bonheur est le 3 et mes couleurs préférées sont le vert clair, le rouge et le bleu.




mardi 24 février 2015

De l'Optimisme

Hier en rentrant des cours, cet article m'est venu naturellement. Sitôt arrivée je me suis dépêchée de coucher ces mots sur le papier pour ne pas perdre le fil.

Dans cet atmosphère de pessimisme ambiant, j'avais envie d'affirmer que Non, tout n'est pas noir !

Aujourd'hui, je le sens, les mentalités sont en train de changer et ça ne me fait trop plaisir.

En fait, j'ai même la nette impression que les gens en ont assez de ce comportement égoïste qui consiste à penser que « après nous, le déluge » ou que « chacun pour soi, chacun chez soi, et les vaches seront bien gardées ».

Il n'y a qu'à voir les blogs verts qui fleurissent sur le web, les groupes zéro-déchet sur Facebook, l'émergence de petits restaurants végétariens/vegan-friendly un peu partout en France, les supermarchés qui proposent de plus en plus l'achat en vrac, des organisations comme La Ruche qui Dit Oui ou les AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne)… je pourrais citer beaucoup d'exemples comme ça.

Trop de love ! <3 Source
Avant, l'écologie était réservée à un petit groupe de personnes marginales qui passaient pour des hippies aux chaussettes trouées et éleveurs de chèvres dans le Larzac. C'est maintenant devenu un sujet important qui revient souvent dans les conversations et dans les média, et chacun se targue de faire des efforts pour préserver la Planète. Moi-même je me rends compte qu'en deux ans j'ai beaucoup changé et que j'ai vraiment pris conscience de certaines choses.

Certains sceptiques rétorqueront que ce n'est qu'un effet de mode et que sitôt l'engouement retombé, chacun retournera à ses petites habitudes. En réalité, je suis convaincue qu'un profond changement est en train de s'opérer. Je suis une éternelle optimiste, je crois.

L’autre fois, aux informations, il y avait un petit passage sur une mère de famille qui travaillait à réduire drastiquement ses déchets, et n'utilisait maintenant plus que des produits naturels pour son hygiène et l'entretien de sa maison. Autant dire qu'à ce témoignage, que j'ai tendu l'oreille ! ;)
Les magazines « slow-life » sur le bonheur, la simplicité volontaire et la nécessité de ralentir poussent comme des champignons, et je crois même qu'ils sont en train de détrôner les magazines féminins (youpii).

De même, il est de plus en plus admis que la viande que nous consommons au quotidien n'est pas éthique, et que les produits laitiers, loin d'être indispensables à la bonne santé de nos os, causeraient au contraire plus de problèmes de santé que de bienfaits.
Que tous les produits cosmétiques que nous utilisons au quotidien contiennent des composants chimiques néfastes, non seulement pour notre santé mais également pour l'environnement.

Je le crois, j'en suis sûre, l'éveil des consciences progresse lentement mais sûrement (ça me fait toujours un peu peur d'utiliser de telles expressions, peur de passer pour une folle mystique vivant dans les hautes sphères ^^).

Quand je vois toutes ces actions qui vont dans le sens de la solidarité et de la bienveillance envers tous les êtres vivants, que ce soient les humains ou les animaux, mon cœur se gonfle d'amour et d'optimisme pour toutes ces personnes qui œuvrent pour que cela soit possible.

Peut-être que je me trompe, peut-être que je vais paraître trop niaise ou trop naïve mais voilà, j'y ai beaucoup pensé et écrire cet article me tenait vraiment à cœur.


Petites notes :

  • cette petite réflexion m'est inspirée par toutes ces personnes et organisations comme Idécologie (de chouettes idées pour la planète), Générations Cobayes ou l'association Slow Cosmétique... et de superbes blogs qui m'inspirent au quotidien <3
  • et puis ces superbes témoignages de changement (I did it ! : ici et  ) sur le blog d'Antigone
  • le livre Plaidoyer pour l'Altruisme de Matthieu Ricard, que je suis en train de lire, m'a également beaucoup inspirée


Et vous, qu'en pensez-vous ? 

Avez-vous remarqué des changements autour de vous ?

samedi 21 février 2015

Comment j'ai cédé à la tendance du No Poo

…Et pourtant, ce n'était pas gagné !



Il y a de cela un peu plus de six mois, je me lavais les cheveux tous les jours. Et tant qu'à faire, avec un shampoing du commerce bien cracra, aussi connu sous le charmant nom de "shamprout" par les adeptes du No Poo.

Je disais donc, je me décapais le cuir chevelu chaque jour sans exception et je ne voyais pas où était le problème. Mon entourage avait beau me dire que c'était inutile, que je gaspillais de l'eau et que je les abîmais par la même occasion, je ne voulais rien entendre.
"Oui mais t'as vu c'est écrit Ultra Doux sur le flacon, ça veut dire que je peux l'utiliser tous les jours."

Ah la bonne blague ! Si j'avais su...

Bien sûr, je m'intéressais déjà au naturel, aux modes de vie alternatifs et j'étais même végétarienne, mais quand il s'agissait de mes cheveux il n'y avait plus personne. Pas touche à ma tignasse !
Et puis petit à petit, à force de lire des articles sur la composition dégoûtante des shampoings et des témoignages enthousiastes de la part de celles/ceux qui étaient passés au No Poo, l'idée a fait son chemin.

J'ai d'abord commencé par en faire un 1 jour/2, puis tous les trois jours, et ainsi de suite jusqu'à tenir presque une semaine. Entre deux shampoings, je m'aidais d'un shampoing sec à la Maïzena pour tenir jusqu'au suivant.
En parallèle, j'ai commencé à bannir complètement les shampoings conventionnels bourrés de silicones et autre sodium laureth sulfate (qui, soit dit en passant, est un puissant détergent qui était aussi utilisé pour dégraisser les moteurs de voiture. Mmh, ça fait envie !) pour me tourner vers le bio.
Malheureusement, aucun ne me convenait tout à fait. Soit la composition n'étais pas aussi "clean" que je le pensais, soit mes cheveux n'étaient pas bien lavés. Plus tard, j'ai décidé de tenter le No Poo et c'est comme ça que j'ai découvert les poudres lavantes.

Avant de continuer, quelques définitions :

  • Low Poo : pas de shampoing du commerce, mais lavage au shampoing bio ultra doux et à la composition la plus naturelle possible
  • No Poo : pas de shampoing du tout, qu'il soit bio ou non. Les No poo-euses se lavent les cheveux aux rhassoul, sidr, shikakaï, farine de pois chiche et autres produits bruts trouvés çà et là dans leur cuisine (cela va des oeufs au miel en passant par la compote de pomme -véridique !-)
  • Water  Only (WO) : Alors là, on atteint le haut niveau, le top du top ! C'est l'idéal vers lequel tend toute no poo-euse chevronnée. A ce stade, plus aucun produit autre que de l'eau, rien que de l'eau. A la rigueur, un rinçage au vinaigre de cidre ou bien des décoctions de plantes.
  • SS : Shampoing Sec

J'ai commencé par le rhassoul et les toutes premières fois, c'était parfait. Cheveux propres et légers, il m'a permis d'espacer un peu plus mes lavages. Et puis un beau jour, je ne sais pas pourquoi, la magie des débuts a disparu. Pourtant, j'avais tout bien fait comme d'habitude mais ça ne fonctionnait tout simplement plus : j'avais les cheveux lourds et poisseux.
Allez hop, retour à la case départ.

La farine de pois chiche revenait souvent dans les forums et j'en lisais plutôt du bien. En effet, elle fut efficace, et peut-être un peu trop : même avec un agent hydratant comme du miel ou de l'HV de jojoba, je l'ai trouvée asséchante.
Et puis les petits grains difficiles à enlever qui restent dans les cheveux... J'ai voulu essayer encore autre chose.

Avec les noix de lavage, ce fut tout bonnement une catastrophe ! J'avais les cheveux gras et poisseux comme s'ils n'avaient pas été lavés. Merci mais non merci !

Après de nombreux essais plus ou moins concluants, j'ai enfin trouvé une routine qui me convient très bien (mais rien ne dit qu'elle ne changera pas dans les mois à venir) :

Mon shampoing solide pour cheveux normaux (oui il y a un cheveu ! ^^)
  • Une fois par semaine, je me lave les cheveux avec un shampoing solide bio et naturel de la marque Secrets de Provence
  • Le 6ème jour, le SS m'est d'un grand secours pour tenir un jour de plus. Néanmoins, après six mois, je tends à en avoir de moins en moins besoin
  • Matin et soir, je me brosse les cheveux avec une brosse à picots en bois, pour les débarrasser des impuretés et les aérer
Mon kabuki (pinceau à blush) avec lequel j'applique mon shampoing sec
Avec tout ça, j'ai découvert que mes cheveux n'étaient pas gras comme je le croyais mais juste, ô surprise !... normaux.

S'il y a bien une chose que m'a apprise cette expérience, c'est le lâcher-prise. J'avais pris la (mauvaise) habitude de ne pas pouvoir aller me coucher sans me les être lavés avant, et de me sentir "sale" sinon. Maintenant c'est plutôt :
Mes cheveux montrent des signes de sébum ? Qu'à cela ne tienne ! je les laverai demain, ou même... après-demain tiens (soyons fou). Une queue de cheval et il n'y paraîtra plus.


Petites notes :



-L'article d'Ophélie par lequel tout a commencé : Le jour où j'ai arrêté de me laver les cheveux

-Recette de Green Me Up! du shampoing au rhassoul : Ma routine beauté green

Et pour vous, abandonner le shampoing c'est envisageable ou c'est NO WAY ?

jeudi 19 février 2015

Vis ma vie de Végé : "Et ça, t'as le droit ?"

Source
Souvent on me demande "Et ça, t'as le droit d'en manger ?".
J'ai toujours envie de répondre : "Ah non. Si j'en mange ne serait-ce qu'un tout petit morceau, la Police des végé va venir me chercher, me menotter et m'emmener direct en prison."

Mon père, mangeant un baba au rhum dégoulinant de crème pâtissière : Et les fraises, t'as le droit d'en manger des fraises ?
Heu, ben oui pourquoi ? C'est quoi le problème avec les fraises ? (outre le fait qu'en ce moment ça ne soit absolument pas la saison, j'entends).

Comme si ma vie était régie par une Autorité Supérieure, qui épierait mes moindres faits et gestes et me dicterait l'autorisation de manger tel ou tel aliment. En réalité, mes proches semblent croire que le végétarisme est un châtiment que je m'inflige à moi-même pour me punir de je ne sais quel péché, me privant de tous les plaisirs de la bonne chère.

Au contraire, j'ai envie de dire !


Oui, ça j'ai le droit ! Gniark gniark. Source
Pour moi, ce n'est pas une question de "droit" ou de "pas droit". Je ne vois pas du tout cela comme une contrainte mais plutôt comme un choix de vie conscient et mûrement réfléchi.
Un jour, j'ai décidé de me nourrir non plus avec passion mais avec raison, voilà tout.
Et ce n'est pas pour ça que je ne prends plus de plaisir à manger, bien au contraire. En fait, je suis très, trèès gourmande et s'il n'y avait pas eu toutes ces alternatives, je ne suis pas sûre que j'aurais sauté le pas avec autant d'enthousiasme.

En vérité, je n'ai jamais jamais aussi bien mangé et varié que depuis que j'ai banni la viande et autres produits animaux de mon alimentation. J'ai découvert les galettes de céréales, les laits végétaux, le seitan, le tempeh et j'en passe... Même si j'évite au maximum les produits transformés (même vegan) et que je n'en mange que très rarement, il existe une infinité de simili-viandes et  faux-mages qui imitent ces produits à la perfection.

Tenez l'autrefois par exemple, j'ai commandé un petit-déjeuner anglais végétalien au resto et je ne pense pas me tromper en affirmant que même le plus convaincu des carnivores n'y aurait vu que du feu.

En fait ce qui est génial, c'est que tout, absolument TOUT, est végétalisable !

En bonus, quelque uns de mes blogs culinaires préférés (liste non exhaustive) :

-Antigone XXI : le blog d'Ophélie, qui s'est surtout fait connaître pour ses articles sur le No-poo et le shampoing au bicarbonate de soude. Pour moi c'est une référence en cuisine végétale et quand je cherche quelque chose à cuisiner, c'est souvent ici que je viens en priorité. Ses recettes sont toujours originales et ses photos... Whaou !

-Absofruitly ! Malheureusement, je découvert ce blog alors que la blogueuse ne publiait plus depuis longtemps. Tristesse.
En plus de proposer des recettes alléchantes, Deborah a le sens de l'humour et accompagne chacun de ses articles de gifs d'animaux trop mignons.

-100% végétal, l'auteur du génial livre de cuisine Vegan, qui est un peu devenu ma Bible.

-Better Than Butter : Gaëlle n'a même pas 18 ans mais possède déjà une belle maturité, et ses photos d'inspiration rustique sont magnifiques !

mercredi 18 février 2015

Attraper au vol un rayon de soleil.


C'était hier, il y avait un beau soleil et on n'avait pas grand chose à faire. Ni une ni deux, on a enfilé un manteau, mis une écharpe et nos chaussures et armée de mon appareil photo, on est parti explorer la campagne.
Dans cet article, point de grand discours mais des photos de jolis petits coins que nous avons croisés sur notre chemin.


J'avais envie de partager ces quelques clichés de Normandie avec vous. Allez venez, je vous emmène sous ce beau ciel bleu !
"Regarde Babette, des humains qui nous prennent en photo !"
En traversant un petit chemin bordé d'arbres, on finit par arriver en face d'un grand étang à côté duquel se trouve un petit cours d'eau. Cet endroit respire le calme et la sérénité, et écouter l'eau qui coule est vraiment apaisant.



Fermer les yeux, et laisser le soleil caresser sa peau. C'est donc ça le bonheur ? :D

mardi 17 février 2015

Ode à mon cordonnier

Source


Aujourd'hui, j'avais envie d'écrire un article un peu spécial et de parler de ces personnes qui font un travail formidable pour nous faciliter la vie, tous les jours : les petits artisans.

Et en particulier je voulais rendre hommage à... ma cordonnière ! Depuis quelques temps maintenant, j'emmène systématiquement mes chaussures chez elle afin de les rendre plus résistantes et les garder plus longtemps, chose que je ne faisais jamais avant.

Pas plus tard que ce matin je suis allée chercher une paire de bottines dont elle venait de refaire la semelle et le talon, qui était bien entamé. Résultat, elles étaient parfaitement réparées et vraiment comme neuves ! En vérité, je crois que cette femme est une fée.

Non seulement elle fait un boulot remarquable, mais elle est aussi très chaleureuse avec ses clients et son métier semble être une véritable passion pour elle.
Parfois je me dis que j'aimerais être comme elle. Trouver un métier qui me ferait lever le matin en ayant la joie d'aller travailler, et qui chaque soir me donnerait l'impression d'avoir accompli quelque chose d'utile à quelqu'un.

Voilà ma petite réflexion du jour : c'est une chose à laquelle on ne pense pas forcément mais nos cordonniers, couturières et autres artisans sont nos amis ! ;-)

lundi 16 février 2015

J'ai testé pour vous : fabriquer son savon maison [technique de saponification à froid]

L'année dernière, je suis allée à un atelier de fabrication de savons saponifiés à froid. Et ça m'a beaucoup plu !
Après avoir fini ceux que j'avais fabriqués, j'ai eu vite envie de m'y remettre mais j'avais peur de me lancer tout seule. Peur de devoir acheter tout un tas de matériel, peur de manipuler de la soude, peur que ça ne fonctionne pas... STOP !
En réalité, ce n'est pas sorcier. Je vais donc essayer de vous démystifier tout ça pour que vous aussi, vous vous lanciez.

Comme c'étaient mes premiers, j'ai voulu faire simple et ai commencé par du savon de Castille, composé à 100% d'huile d'olive.

Premièrement, la base du savon ne se compose que de 3 ingrédients : Corps gras + base alcaline + liquide. Par exemple pour moi, c'était : 
Huile d'olive + hydroxyde de sodium NaOH + eau

J'ai choisi un surgraissage à 8%, ce qui signifie que 8% de l'huile ne sera pas saponifiée et que le savon sera encore plus doux. J'ai pour cela utilisé la calculateur d'AromaZone : il suffit d'ajouter les huiles/beurres végétaux que l'on désire utiliser et leur quantité.

j'ai réuni tout mon matériel dans ma cuisine
Matériel :
-soude caustique (hydroxyde de sodium NaOH) de préférence en perles
-eau
-huile d'olive

-une balance de cuisine avec une précision à 1g
-une casserole
-2 pichets en plastique
-des pots de confiture pour les additifs
-un mixer plongeant
-une cuillère à soupe
-des moules

+ des vêtements de protection : blouse/tablier, gants, lunettes

Il est préférable de réserver ce matériel à l'usage unique de la savonnerie et de ne pas le réutiliser en cuisine. Pour le mixer, on en trouve facilement d'occasion et pas chers dans les dépôt-ventes ou sur internet.

1- Préparation de la solution de soude :

Important : la soude caustique étant très corrosive pour la peau et les yeux, il est indispensable de porter un vêtement qui couvre les bras, des gants et des lunettes de protection. Néanmoins, elle n'est pas dangereuse pour l'environnement et après que les vapeurs toxiques de la réaction avec l'eau se soient évaporées, le savon ne présentera bien évidemment aucun danger pour la peau (au contraire !)

Dans un endroit bien ventilé ou à l'extérieur, peser les perles de soude dans un pot à confiture. Dans un des pichets, peser l'eau ou le liquide, qui doit être froid. Verser la soude dans l'eau ET NON L'INVERSE pour éviter les projections dangereuses.
Mélanger avec une cuillère et laisser refroidir.

/!\ Ne pas confondre la soude caustique, de formule NaOH (celle dont nous avons besoin ici), avec le bicarbonate de sodium, les cristaux de soude ou même la soude caustique servant à déboucher les canalisations, qui n'est pas pure. Ceux-ci ne permettent pas la saponification.
J'ai trouvé la mienne chez Castorama, 1kg à 9.90euros.

2- Préparation de l'huile :
Dans une casserole, peser l'huile d'olive et la mettre à chauffer sur feu moyen. Je l'ai ensuite versée dans un pichet en plastique, qui servira à contenir le mélange final.

3- Préparation des additifs :
Peser chaque ingrédient séparément dans un petit pot en verre. Pour mon savon, j'ai ajouté du curcuma pour la couleur et de l'huile essentiel d'Ylang-Ylang, mais je ne sais pas si l'odeur tiendra !

Maintenant, c'est parti !

Idéalement, l'huile et la solution de soude doivent se trouver entre 35 et 45°C avec moins de 5°C de différence entre les deux mélanges. Mais bon, j'avoue que je n'ai pas trop fait attention à ça car je n'avais pas envie d'acheter un thermomètre exprès.

Verser la solution de soude dans le pichet d'huile (ET NON L'INVERSE) et remuer à la cuillère. Continuer à mélanger au mixer plongeant jusqu'à obtenir la "trace", qui apparaît lorsque la pâte à savon à une consistance de crème anglaise et que les gouttes qui tombent du mixer laissent une marque en surface.
Ça ressemble à ça :

Ensuite, incorporer rapidement les additifs en mélangeant bien à la cuillère. 

Verser le savon dans le moule, couvrir de film alimentaire et mettre dans une glacière ou sous une couverture pour bien l'isoler, lui permettant de chauffer et durcir. 
48h après, le démouler avec des gants car il est encore basique et le laisser 3-4 jours à l'air libre.
Le découper au couteau de cuisine et le mettre à sécher dans un endroit sec, à l'abri de la lumière.

Après 5 semaines de séchage (cela s'appelle la "cure"), le savon est prêt à être utilisé ! Oui, c'est un peu long, mais ça en vaut la peine ;-)

Mmh, de la crème au chocolat... Meuh non, c'est du savon !
Pour ceux qui possèdent un extracteur de jus, vous pourrez remplacer l'eau par des jus de carotte, betterave, épinard... pour donner une belle couleur au savon. Mais il faudra alors rajouter un antioxydant naturel pour éviter qu'il ne rancisse, par exemple vitamine E, huile de germe de blé ou pépin de pamplemousse.


Pour le moule, des briques de lait ou de jus de fruit font très bien l'affaire


Plus tard, j'aimerais m'offrir de jolis moules et expérimenter plusieurs recettes avec ce que j'aurai dans ma cuisine :-)

Rendez-vous dans un mois pour découvrir le résultat final !
Pour ceux qui ont l'habitude, quel calculateur utilisez-vous ?

dimanche 15 février 2015

Et si on passait moins de temps connecté ?

Passer moins de temps sur Internet et me déconnecter plus souvent fait partie de mes résolutions pour cette année.
Sauf que souvent, quand je m'ennuie, j'ai le réflexe d'allumer mon ordinateur et de surfer sur le web. Il m'arrive même de chercher sciemment de nouveaux blogs ou articles à lire, alors même que j'ai déjà vu tout ce que je cherchais. Parfois jusqu'à l’écœurement, ce qui est un peu ridicule avouons-le.

Si vous êtes dans le même cas que moi et avez envie de remédier à cette situation, voici cinq idées pour s'occuper l'esprit et les mains, sans toucher à son ordinateur :

Ouvrir un livre : se poser dans un fauteuil moelleux ou allongé sur son lit, et embarquer pour de nouvelles aventures.
Pour quelques minutes ou quelques heures, oubliez qui vous êtes et laissez-vous emporter !
Option : ouvrir sa bibliothèque pour y choisir un livre, tomber sur une boîte remplie de photos et se perdre dans les vieux souvenirs. Oublier ce qu'on était venu chercher.

Sortir de chez soi et aller se promener : Oui, on a la flemme. Mais en rentrant, quel bonheur d'avoir pris l'air !
Option : emmener son appareil photo et s'amuser à capturer ces petits détails qu'on ne prend pas souvent la peine de contempler.

Téléphoner à un(e) ami(e) ou un proche pour prendre de ses nouvelles. Parfois, la conversation prend une tournure inattendue et en raccrochant, on se sent tout léger d'avoir parlé avec cette personne.
Option : si vous n'aimez pas le téléphone, écrivez une lettre ! Je parie que cette personne sera agréablement surprise, car qui envoie encore des lettres de nos jours ?

Faire un gâteau, ou de la boulangerie. Et le déguster après, bien-sûr ;-)
Admirer quelque chose qu'on a crée, quand en plus on peut le manger, provoque toujours un sentiment d'accomplissement et de bien-être.
(Mauvaise) option : chercher une recette sur internet et, une chose en entraînant une autre, se retrouver à lire toute sorte d'articles alors que ce qu'on voulait, nous, c'était justement se déconnecter !

Trier ses tiroirs encombrés, un à un : les vider entièrement, les nettoyer puis y remettre seulement les objets dont est sûr de se servir. Personnellement, ranger ma chambre me laisse toujours un sentiment de sérénité et bien-être (quand je dis ça à mes amis, j'ai toujours l'impression de passer pour une fille bizarre... ^^ )

***

Avec ça, plus d'excuses pour rester le nez collé à son écran ! ;-P (Enfin, en théorie...)

samedi 14 février 2015

Les 21 symptôme de l'Eveil Spirituel, par Laura Marie

Un jour, je suis tombée je ne sais plus comment sur l'article de Laura Marie, 21 symptômes de l'éveil spirituel et cet article a raisonné tellement fort en moi que je l'ai gardé dans un coin de ma tête.

Je l'ai trouvé si juste que j'ai eu envie de le partager ici, sur ce blog, afin de vous le faire découvrir (si vous ne connaissez pas déjà). Je vous le mets donc tel quel :




A l’heure actuelle, beaucoup de choses sont en train de changer dans le monde. Nous vivons une époque d’éveil spirituel et de désir de changement sans précédent. Beaucoup de consciences s’éveillent sur des problèmes ou pratiques dans le monde perpétuées depuis trop longtemps et qui doivent désormais changer. Beaucoup de personnes désirent prendre les rennes de leur vie en mains et sortir du schéma imposé par la société, pour atteindre le bonheur et la vie qu’ils ont vraiment envie de vivre – pas une vie dictée par la télévision, les magazines, les films, les codes sociaux et toutes de sortes de clichés dénués de sens dont bon nombre souhaitent désormais s’affranchir.
Le monde s’éveille aussi en matière d’alimentation. De plus en plus de reportages dénoncent les scandales alimentaires actuels (du génocide animal aux produits chimiques toujours plus nombreux et à la destruction des ressources de notre planète). De plus en plus de scientifiques indépendants, journaux, blogs, particuliers, créent leurs propres groupes et supports d’information, pour faire connaître au plus grand nombre la vérité sur les différentes industries qui nous entourent et nous régissent, et proposent de nouveaux modèles inspirants. Ils contribuent tous à leur manière à ce que l’on appelle « l’éveil des consciences ».
De l’autre côté, bon nombre de gens sont prêts à entendre ces vérités, et à être eux aussi le changement qu’ils aimeraient voir dans le monde. Leur conscience s’élargit, leurs centres d’intérêts évoluent, le sens de la vie devient soudainement pour eux différent, ils ont de nouvelles inspirations et aspirations, et le désir de changer eux-même et pour beaucoup, changer également le monde. Est-ce votre cas ? J’ai décidé de réunir dans cet article, 21 symptômes qui montrent que vous avez vécu / vous vivez un éveil spirituel, autrement dit, un élargissement de votre degré de conscience de vous-même et du monde.

21 symptômes de l’éveil spirituel


1) Le sentiment que quelque chose a changé en vous

woman lightVous ne pouvez pas l’expliquer mais vous vous sentez différent. Vous avez même l’impression d’être devenu une nouvelle personne, une nouvelle personne qui n’a plus rien à voir avec celle que vous étiez avant. Vous avez peut être même déjà été plusieurs personnes, et ça continue. Et chaque fois vous avez l’impression de vous rapprocher de votre vérité. Ce sentiment vous rempli de bonheur car vous vous rapprochez de plus en plus de qui vous voulez vraiment être (ou plutôt de qui vous êtes vraiment), mais en même temps cela vous terrorise, car vous sortez des sentiers battus, vous sortez du connu, vous vous êtes échappés de votre zone de confort et la vie était parfois bien plus facile lorsque vous étiez de l’autre côté. Maintenant vous êtes sortis de l' »illusion », vous avez laissé tomber le « masque », vous avez l’impression d’avoir retiré vos œillères et d’y voir tellement plus clair. Et vous vous demandez comment c’est même possible que vous ayez pu « faire ça » ou « vivre comme ça » pendant tant d’années. Le monde n’a plus la même couleur ni saveur, car vous le regardez tout simplement avec de nouveaux yeux.


2) Prise de conscience de vos anciens comportements destructeurs

Vous prenez conscience de tout ce qui n’allait pas dans votre « précédente » vie, votre ancien vous. Vous réalisez toutes ces choses que vous avez faites et que vous ne souhaitez plus faire, et toutes ces façons de penser que vous ne souhaitez plus conserver. Vous êtes prêt(e)s pour le changement et ne souhaitez plus jamais retourner en arrière, tellement vous êtes heureux d’avoir découvert tout ce que vous avez découvert. Vous ressentez un sentiment de profond bonheur de vous rapprocher de votre vérité, et de joie de ressentir ce nouvel élan dans votre vie et nouvel espoir.

3) Ne plus se sentir en adéquation avec son ancien entourage et ressentir le besoin fort d’être seul ou avec de nouvelles personnes plus en alignement avec qui l’on est devenu

woman forest
Evoluer spirituellement peut être un processus douloureux car tout le monde n’évolue pas de la même manière et en même temps. Souvent, l’on évolue soi-même suite à certains évènements ou certaines rencontres qui nous provoquent des déclics, mais ce n’est pas le cas de notre entourage qui reste le même. Nous commençons petit à petit à nous sentir « anormal » de ressentir et de penser toutes ces choses tout à coup, et même coupable parfois de ne plus trouver certaines personnes intéressantes. On aimerait pourtant continuer à les fréquenter mais « l’écart » que nous ressentons est devenu trop grand. Cet écart est en fait le reflet de l’écart énergétique entre eux et vous. Vos deux vibrations ne sont plus au même niveau, raison pour laquelle, votre vibration étant plus élevée, vous ressentez un sentiment d’inconfort en leur présence, et le besoin fort de vous ressourcer après les avoir vus (vous vous sentez « vidés »). Vous préférez ainsi de plus en plus la solitude à la présence de personnes qui ont une énergie négative. Vous aspirez à faire de nouvelles rencontres plus en adéquation avec la nouvelle personne que vous êtes devenue et votre nouvelle énergie. Naturellement vous connectez avec ces nouvelles personnes, qui vous procurent souvent un sentiment de bien être bien plus grand dès votre première rencontre (même virtuelle) que certains amis que vous aviez depuis 10 ans. Vous avez le sentiment d’être enfin compris et apprécié à votre juste valeur. Vous avez même l’impression d’avoir toujours connu ces nouvelles personnes, bien plus que parfois votre propre famille. C’est parce qu’il s’agit d’une connexion d’âme à âme, et du même niveau vibratoire. Et il n’y a rien de plus enrichissant et satisfaisant que deux âmes qui se rencontrent et qui sont sur la même longueur d’onde. La connexion du coeur et de l’âme n’a pas de barrières physiques et de barrières de l’égo. Il s’agit là de rencontres que l’on peut appeler « spirituelles » (souvent même prévues bien avant que les corps ne se rencontrent). C’est le cas de rencontres qui provoquent en vous un profond chamboulement vers le positif, une sensation de bouleversement intérieur et de joie profonde de communion avec un autre être vivant.

4) Ne plus supporter la superficialité et tout ce qui n’est pas authentique

nightclubBeaucoup de lieux ou de personnes que vous fréquentiez auparavant ne vous intéressent plus, voire vous dépriment. Vous faites un rejet total de tout ce qui est superficiel et qui n’est pas vrai, qui n’est pas authentique : les gens, les activités, les endroits, les émissions télé (si vous continuez même à la regarder). Vous êtes en quête d’authenticité, de simplicité, et de choses vraies, qui font vibrer votre coeur. Vous pensez que vous devenez associable ou « trop difficile », que nous n’arrivez pas à vous intégrer, mais « ce n’est pas un signe de bonne santé mentale que d’être parfaitement intégré à une société malade », ne l’oubliez jamais. Suivez toujours votre propre vérité, et suivez toujours votre coeur. Car si notre mental et notre égo peuvent nous jouer bien des tours et nous faire sombrer, notre coeur ne nous trompe jamais. Plus vous évoluerez spirituellement, et vibratoirement, plus vous serez attirés par l’authenticité et moins vous supporterez le mensonge, l’illusion, la fausseté et les faux-semblants.

5) Sentiments de tristesse (voire dépression) très profonds face à la souffrance du monde

woman earth josephine
Un éveil spirituel / une prise de conscience peut souvent s’accompagner de sentiments de tristesse voire de dépression, car comme j’en parle dans ce précédent article « Comment être heureux lorsque l’on a conscience de la souffrance dans le monde« , une fois que l’on sait les choses, on ne peut plus revenir en arrière, et on se sent tout à coup responsable. C’est un moment normal à passer. Il ne faut ni culpabiliser, ni se sentir anormal. Il faut laisser nos émotions faire surface sans jugement, les ressentir profondément, et comprendre que c’est un symptôme normal de l’éveil de conscience.  On « voit » et « comprend » tout à coup les choses, et cela peut souvent être un choc. Par exemple, quand j’ai découvert l’horreur du traitement animal dans l’industrie alimentaire et les abattoirs et que j’ai enquêté ensuite dessus pendant plusieurs semaines et maintenant mois, j’ai fais une dépression de quelques semaines où je ne voulais plus sortir ni rien faire, simplement pleurer toutes les larmes de mon corps. J’ai laissé passer du temps puis je me suis resaisie et comme je l’explique dans cet article, et j’ai ensuite décidé d’agir. Aujourd’hui, je ne regrette pas de savoir ce que je sais, cela fait de moi une personne plus responsable et plus forte.

6) Ressentir le besoin de faire le bien autour de soi et pour le monde

two handsVous occuper de votre propre bien-être ne vous suffit plus. Vous souhaitez également faire le bien autour de vous et apporter un changement positif dans le monde. Vous ne comprenez pas ceux qui ne font rien pour les autres et qui sont égoïstes. Vous ne comprenez pas comment il est possible de faire du mal à quelqu’un ou à un animal. Vous ressentez de plus en plus d’empathie envers les autres et les animaux. Votre vie n’a désormais du sens que si vous faîtes quelque chose pour les autres. Même si vous avez impacté la vie d’une seule personne ou d’un seul animal, cela vous rend infiniment heureux et vous donne le sentiment de ne pas être venu sur terre pour rien. Vous ne pouvez plus vous imaginer mourir sans n’avoir rien fait pour ce monde. Cette seule pensée vous rendrait malade. Vous vous sentez comme « appelés » à réaliser quelque chose de plus grand que vous. Vous n’avez pas le choix, vous devez le faire et c’est à vrai dire ce qui vous comble le plus au monde. Vous ne pouvez plus revenir en arrière et vous n’en avez pas envie, même si parfois vous trouvez cela dur d’être « éveillés ». Au fond, pour rien au monde vous ne voudriez redevenir « endormis ».

7) Recherche de sens dans votre vie

eyes universeVous n’arrivez plus à faire les choses sans sens que vous faisiez avant. Vos anciens lieux de sorties ou anciennes fréquentations ne vous font plus le même effet. Vous avez besoin de sens dans votre vie désormais, sinon vous vous ennuyez ou pire, cela vous atteint psychologiquement (vous fait déprimer). Comme expliqué dans les points précédents, vous ne pouvez tout simplement plus trouver d’intérêt à faire quoi que ce soit qui ne soit pas authentique et qui ne corresponde pas à vos nouvelles valeurs. Vous avez besoin d’avoir un but dans votre vie, un but quand vous vous levez. Vous avez besoin aussi de faire un travail qui a du sens. Vous ne supportez plus de faire un métier qui n’apporte rien au monde et dans lequel vous ne vous sentez pas vraiment utile.

8) Hypersensibilité

woman angel beautyEn plus de vos 5 sens physiques (La vue, l’ouïe, le goût, le toucher, et l’odorat) qui semblent devenir exacerbés (vous devenez plus sensible en général sur tout), vos sens spirituels (intuition, émotions, imagination, conscience et inspiration) eux aussi se développent à vitesse grand V. Vos intuitions vous guident de plus en plus et vous savez de plus en plus les écouter. Vous comprenez de plus en plus la signification de vos émotions qui sont le « compas » que notre âme utilise pour nous indiquer la direction à prendre (émotion négative : mauvaise direction ou mauvaise façon de penser, émotion positive : bonne direction ou bonne façon de penser). Pour en savoir plus sur l’hypersensibilité,cliquez ici pour lire mon article à ce sujet.

9) Créativité et inspiration accrues, besoin de réaliser ses rêves


magical handsVous êtes assaillis d’idées en permanence. Un feu vous brûle dans l’estomac à l’idée de réaliser certaines choses et vous brûlez d’enthousiasme à l’idée de créer, d’imaginer, et vous aimez vous inspirer des personnes que vous admirez. Dans votre tête, c’est comme un ordinateur avec 30 onglets ouverts en même temps. La vie prend tout son sens quand vous créez, vous vous sentez alors vivant(e). Vous sentez en vous un appel à réaliser vos rêves, votre mission sur terre. C’est tout simplement parce que votre âme peut enfin exprimer à travers votre corps physique ce qu’elle est venue pour exprimer.

 10) Quête de savoir qui vous êtes réellement et d’être enfin vous-même

horse woman shadowVous ne voulez plus être défini par la société ou par ce que les autres veulent que vous soyez. Vous en avez marre de ce masque que vous portez depuis trop longtemps pour correspondre à ce que les autres attendent de vous. Vous voulez enfin savoir qui vous êtes réellement. Vous vous posez des questions sur vous-même et votre mission sur terre, sur le but de la vie, sur le monde, sur l’univers et pourquoi pas même les autres planètes et autres civilisations. Vous ne désirez plus voir à travers le filtre de l’illusion de la société mais à travers le filtre de l’âme et du coeur. Vous désirez être qui vous êtes réellement et devenir enfin libre, heureux, léger, regoûter au rêve et à l’innocence du coeur, et surtout ne plus jamais vivre pour les autres et refaire ainsi souffrir votre âme. Vous voulez plus que jamais des réponses à vos questions.

11) Intuitions accrues et désir de se reconnecter à soi-même

Comme vu dans le point précédent, votre désir de vous reconnecter à qui vous êtes réellement devient de plus en plus fort. Vous avez compris que vous seul pouvez connaître vos réponses. Même si vous pouvez être aidé et inspiré par les autres, seul votre moi supérieur, votre conscience supérieure, qui vous êtes réellement, peut vous donner les réponses que vous attendez. Vous avez besoin de passer plus de temps avec vous-même, et désirez fortement faire désormais plus confiance à vos intuitions.

woman planets

12) Augmentation des « coïncidences » et des synchronicités dans votre vie

1111Plus l’on s’élève spirituellement, plus notre énergie augmente, et plus l’on se rend compte que tout est orchestré d’une perfection incroyable. Vous tombez « comme par hasard » sur le livre ou la personne qu’il fallait, vous vous trouvez comme par hasard au bon endroit au bon moment, vous désirez une chose et cette chose se produit. Que se passe-t-il ? Votre énergie, votre taux vibratoire, a augmenté; plus vous êtes dans une énergie positive (vibration élevée) plus vous attirez à vous des évènements positifs (qui correspondent à ce que vous désirez au plus profond de votre coeur). Egalement, plus vous serez connectés à votre conscience supérieure et serez tournés vers quelque chose de plus grand que vous, plus vous recevrez également des messages de vos guides spirituels, à travers des chiffres à répétition (111 ou 2222 etc…), et des petits signes qui ne peuvent être du hasard tellement ils sont flagrants et parfaits.


13) Prise de conscience dans votre l’alimentation

fullyraw saladVous remarquez que vous êtes naturellement plus attiré vers telle ou telle nouvelle chose dans votre alimentation et rejetterez naturellement d’autres. Vous avez envie de prendre plus soin de vous et votre corps, mais pour les bonnes raisons.  Les cookies chimiques que vous adoriez avant ne vous feront plus envie. Le steak saignant non plus. Chaque aliment a son énergie propre et lorsque l’on augmente son taux vibratoire général (ce qui accompagne un éveil spirituel), on est donc attiré vers d’autres aliments, alignés vers ce nouveau taux vibratoire. C’est la raison pour laquelle beaucoup de personnes qui s’éveillent spirituellement et qui augmentent leur énergie ne souhaitent plus manger de viande et bon nombre de produits animaux (issus d’une industrie cruelle et donnant des produits à l’heure actuelle hautement nocifs pour la santé). Certains ne résonnent plus non plus avec les produits contenant du gluten, aspartame et produits chimiques en tous genre, sucre blanc, farines blanches,  etc. Nous ne sommes naturellement plus attirés vers ces aliments et si nous en mangeons, notre corps nous fait immédiatement ressentir son rejet (ce qui se présentera sous forme de nouvelles allergies ou d’intolérances alimentaires pour certains). Nous sommes naturellement de plus en plus attirés vers les aliments très hauts en énergie, tel que les fruits et légumes bio, les noix, oléagineux, céréales ancestrales (riz, sarrasin…) – en clair une alimentation de plus en plus naturelle et vivante. Nous allons vers la régénérescence à tous les niveaux (corps, âme et esprit).

14) Troubles du sommeil

out of bodyVous avez besoin de plus de sommeil qu’avant pour récupérer, vous vous réveillez fatigué(e), ou au contraire vous avez besoin de moins de sommeil et êtes impatient(e) chaque matin de vous lever pour réaliser tout ce que vous voulez réaliser. Pour certains, vous pouvez également avoir des « crises de panique », réveils en sursauts à votre retour à la réalité après avoir dormi (choc du retour dans la réalité, après le voyage de notre conscience / âme pendant le sommeil).


15) Diminution / disparition de l’habitude de s’inquiéter – Actions basées sur l’amour et non plus sur la peur

love yourself woman yellowVous comprenez désormais le rôle des émotions : vous indiquer dans quelle vibration vous êtes. Une émotion négative est l’indicateur d’une vibration négative. Vous avez donc compris que vivre dans la peur, dans l’inquiétude, est la pire chose à faire puisque nous créons notre réalité sur la base de chacune de nos pensées et attirons à nous ce envers quoi nous donnons le plus notre attention. Vous souhaitez désormais prendre vos décisions sur la base de l’Amour et de la confiance, être dans la gratitude et dans la joie, plus que jamais.


16) Une perte d’intérêt envers toute forme de conflit

drama réalitéVotre paix intérieure est devenu sacrée. Tout conflit vous met désormais terriblement mal à l’aise car vous ressentez toute variation d’énergie en vous. Les « dramas » de vos amis ou de la télé ne vous intéressent pas. Vous voulez la paix et la sérénité profonde. Vous vous détachez même de la recherche constante d’avoir raison.


17) Une perte d’intérêt envers toute forme de jugement envers l’autre ou envers soi-même

amour fillesComme vous ressentez de plus en plus que nous sommes tous connectés, et que nous sommes bien plus que notre apparence physique, vous avez perdu tout intérêt à juger l’autre, y compris vous-même. Vous ne souhaitez plus être aussi dur que vous l’avez été, envers les autres et envers vous-même. Vous aspirez à plus de souplesse et de compassion, ainsi que d’Amour pour vous-même et pour les autres, dans votre vie.


18) Une plus grande volonté et habilité à aimer et à donner sans rien attendre en retour et sans raisons

Votre cœur et votre âme ne se remplissent plus que lorsque vous êtes au service du monde. Vous ne recherchez plus systématiquement la gratification mais avez de plus en plus envie de donner et d’aimer sans raisons et sans rien attendre en retour.
woman renard

19) Le sentiment d’être connecté à tout et à tout le monde (humains, animaux, nature, planète, univers)

universe downloadVous ressentez de plus en plus fort cette connexion entre vous et tous les autres êtres vivants qui vous entourent. Vous comprenez l’impact de chacune de vos paroles, pensées et actions sur le reste du monde et vous vous en sentez désormais profondément responsable. Vous souhaitez ainsi désormais utiliser votre impact de la manière la plus positive qu’il soit, ayant compris que vous faites parti de ce « tout » et que tout est relié.





20) Attirance et connexion forte vers les animaux et la nature

homme vache
Vous ne voyez pas les animaux comme des êtres inconscients et non-intelligents. Vous avez compris qu’une pensée sans langage existe et que chaque être vivant est doté d’une conscience (même les plantes). Vous ressentez une connexion très forte avec eux et pouvez même pour certains d’entre vous communiquer avec eux (animaux, arbres, et plantes). Comme vu dans le point N°13, il deviendra pour beaucoup impossible ensuite de manger des animaux. Vous ne souhaiterez plus contribuer à leur massacre et torture en masse qui a lieu à l’heure actuelle dans l’industrie alimentaire et serez même portés à contribuer à apporter un changement dans notre relation aux animaux et aux plantes, et à l’éveil des consciences.

21) Sentiment de « Bliss », d’extase

Tout cela fait que vous ressentez un profond sentiment d’extase, inexplicable. Vous ressentez des sensations très fortes dans votre poitrine, un feu qui brûle, de l’amour profond pour la vie, de la gratitude, de la joie, de l’enthousiasme, vous avez l’impression que vous ne pourriez pas être plus heureux au monde que d’avoir compris tout ce que vous avez compris. Vous vous émerveillez d’un tout petit rien (aux yeux des autres) mais qui pour vous est extraordinaire (la perfection du pelage d’un animal, de ses couleurs, de ses traits, la perfection du corps humain, des plantes, des fleurs, du soleil, de la mer…).

« CE DONT NOUS AVONS LE PLUS FAIM, ce n’est pas la nourriture, l’argent, la réussite, le statut, la sécurité, le sexe, ni même l’amour du sexe opposé. Souvent, des gens ont obtenu tout cela et sont restés insatisfaits et même souvent encore plus insatisfaits qu’au début de leur carrière, quand ils n’avaient rien de cela. La faim la plus profonde, dans la vie, est un secret qui n’est révélé que lorsqu’on est désireux de découvrir une partie cachée du soi.
Dans les anciennes traditions de sagesse, cette quête a été comparée à une plongée pour s’emparer de la perle la plus précieuse qui soit au monde (…).
La perle est aussi appelée l’essence, le souffle de Dieu, l’eau de vie, le nectar sacré (….), ce que nous appellerions simplement transformation (…). Du point de vue humain, cela signifie changer la peur, l’agressivité, le doute, l’insécurité, la haine et la vacuité, en leur contraire. Peut-on réaliser cela véritablement ? Il y a une chose dont nous avons la certitude : la faim secrète qui ronge l’âme n’a rien à voir avec des choses extérieures comme l’argent, la position sociale et la sécurité. C’est la personne intérieure qui meurt du désir que sa vie ait un sens, qui veut obstinément la fin de la souffrance, qui désire ardemment des réponses aux énigmes que sont l’amour; La mort, Dieu, l’âme, le bien et le mal. Une vie superficielle ne répondra jamais à ces questions, ne satisfera pas les besoins qui nous poussent à les poser.
Trouver les dimensions cachées en soi-même est le seul moyen d’apaiser sa faim la plus profonde.  » ~Deepak Chopra. 


Cet article a été écrit par Laura Marie, tiré de son site personnel dont voici la source originale : http://lauramarietv.com/21-symptomes-de-leveil-spirituel/

vendredi 13 février 2015

Vis ma vie de Végé

source : Pinterest. N'est-il pas adorabubble ce petit cochonnet ? Je foond

J'ai remarqué, souvent les gens cherchent une faille dans le mode de vie végéta*ien et s'engouffrent dans la moindre petit brèche. Comme si dénigrer ce mode de vie légitimait le leur, et leur évitait de voir la vérité en face.
Dans ces cas-là, j'ai toujours envie de leur répondre sèchement qu'ils n'y connaissent rien, et puis je me retiens car c'est vrai, j'ai conscience qu'il y a encore peu de temps je pensais la même chose.

L'autre jour, on était au self quand une amie me sort, tout de go : "Tu sais, quand tu manges du soja tu contribues à la déforestation. C'est pas très écologique tout ça." 
Sur le moment je ne sais jamais quoi répondre mais heureusement, après un an de végéta*isme bien renseigné, j'ai amassé un bon stock d'arguments face à ces accusations non fondées ;-)

Eh oui ma cocotte, sache que :

Premièrement, le soja dont il est question est issu de cultures destinées à l'alimentation des animaux d'élevages. Ces mêmes animaux que TU retrouveras dans TON assiette (Je peux paraître un peu véhémente avec toutes ces majuscules mais ne nous inquiétez pas, c'est pour les besoins de la narration ^^).
Alors oui, dans ce cas, le soja conventionnel est un désastre écologique. Mais personnellement, ce n'est pas celui que je consomme.

Deuxièmement, il existe en Agriculture Biologique une filière française dans le Sud-Ouest de la France. Celui-là même qui est destiné à la consommation humaine, et qu'on trouve en magasins bio ou au rayon bio des grandes surfaces sous forme de yaourts, lait ou bien de Tofu.
Non seulement il ne contribue pas à la déforestation, mais en plus cela vient de France donc tout à fait local et contribue au soutien des producteurs locaux

Voilà, c'est ce que j'aurais voulu lui expliquer en détail mais malheureusement on n'avait pas vraiment le temps. Il n'en reste pas moins que c'est une amie que j'adore <3